Poterie, verre, etc. : nos conseils pour choisir un four spécialisé

Sommaire

Verre, poterie : quelle que soit l'activité créative à laquelle vous vous dédiez, vous aurez besoin d'un four spécial pour cuire vos œuvres. Volume, alimentation, etc., les paramètres de choix dépendent du matériau, du nombre de pièces et de la cuisson que vous souhaitez.

Retrouvez tous nos conseils pour vous assurer d'acquérir le modèle dont vous avez besoin.

Four spécialisé : prendre en compte vos besoins de cuisson

Selon le matériau que vous souhaitez cuire, votre four doit être capable de fournir une palette de températures et de cuissons adaptées. Ce sera donc la première chose à déterminer.

Généralement, on trouve 4 niveaux de températures disponibles :

  • jusqu'à 980 °C pour les porcelaines, les faïences, les verres, les émaux sur métal ou faïence basse température ou à base d'oxyde ;
  • jusqu'à 1 050 °C pour obtenir une cuisson « Raku-yaki » – uniquement en four à gaz ;
  • jusqu'à 1 350 °C pour les émaux de faïence haute température, les pâtes de verre, le grès, les émaux grès ;
  • jusqu'à 1 400 °C pour la porcelaine grand feu.

Quelle énergie pour votre four spécialisé ?

La différence entre un four spécialisé à gaz et un four spécialisé électrique est importante quant à la variété des cuissons possibles pour chaque modèle. Alors que le four à gaz permet une plus grande personnalisation de la cuisson, le four électrique a surtout l'avantage d'être automatique.

En effet :

  • Avec un four à gaz :
    • vous pouvez réaliser des cuissons en atmosphère oxydante, réductrice ou neutre ;
    • vous pouvez régler l'ouverture de la cheminée et le taux d'oxygène en réglant les brûleurs ;
    • résultat : une palette variée de couleurs ;
    • vous devez toutefois être présent lors de toute la cuisson.
  • Le four électrique est quant à lui doté d'une utilisation et d'une programmation simplifiée et automatisée :
    • le temps de cuisson est inférieur au temps de refroidissement et le réglage des trappes d'ouvertures peut être automatisé : plus besoin de surveiller le four ;
    • en revanche, ainsi automatisée, la cuisson perd un peu en précision ;
    • ce n'est pas très important si votre matériau est robuste et ne demande pas de cuisson trop précise ;
    • par exemple : le four électrique est parfait pour cuire le grès à condition de ne pas rechercher des jeux d'oxydation dans les émaux.

Si vous vous inquiétez quant à la consommation de votre four, n'en faites pas un critère prioritaire :

  • Même si le gaz est une énergie moins chère, le coût énergétique entre un four à gaz et un four électrique ne varie que de peu.
  • En effet, le four électrique fonctionne en cheminée fermée, contrairement au four à gaz dont la cheminée ouverte crée quelques pertes de chaleur : vous ne pouvez donc pas récupérer l'énergie qui en émane.

Ne pas oublier les contraintes des lieux !

Il y a des contraintes évidentes que l'on a parfois tendance à oublier ! Quelques détails simples mais qu'il vaut mieux rappeler :

  • La largeur maximale de la porte de votre local permet-elle le passage du four le jour de la livraison ?
  • Votre installation énergétique est-elle suffisante ?
    • Pour le gaz : vous pouvez vérifier auprès de votre fournisseur si la pression d'arrivée est bien de 300 Mbar, mais c'est très souvent le cas.
    • Pour un four électrique supérieur à 7 kW : il vous faudra généralement adapter votre abonnement et contrôler avec un professionnel d'EDF si le câblage et l'alimentation sont suffisants.
  • La ventilation au sein de votre local est-elle adaptée ?
    • Pour un four à gaz : le local doit être suffisamment aéré, c'est très important. La ventilation doit comporter 2 bouches d'aérations, hautes et basses.
    • Pour un four électrique : une aération simple suffira.

Envie d’avoir d’autres infos sur le sujet ? Découvrez nos contenus complémentaires :

  • Retrouvez les avantages et les inconvénients des fours électriques et fours à gaz sur leurs pages dédiées.
  • Dans tous les cas, rappelez-vous qu’un four se doit d’être manipulé avec précaution. En cas d’accident, rendez-vous sur notre fiche pratique : Soigner une brûlure.

Ces pros peuvent vous aider