Sur quels critères choisir son four encastrable ?

Sommaire

Très pratique et performant, le four encastrable ne séduit encore toutefois qu'un ménage sur trois. La faute à son prix élevé ? Pourtant, s'il est adapté et bien choisi, le four encastrable est un investissement que l'on ne regrette pas.

Alors, quels sont les critères majeurs pour juger un four encastrable ? Et comment choisir selon ses besoins ?

Les réponses à vos questions dans cette astuce.

Tenir compte de l'aménagement de sa cuisine

La première et principale difficulté pour le choix d'un four encastrable est de savoir où l'encastrer. Le four doit avant tout être choisi selon son emplacement futur et son accessibilité :

  • Le four ne peut être installé sur un plan de travail que si ce dernier est équipé d'une ventilation de refroidissement, un four surélevé n'étant pas une sécurité suffisante. Si ce n'est pas le cas, vous devrez :
    • faire installer cette ventilation ;
    • prévoir un autre endroit pour placer votre four encastrable.
  • Les meubles de cuisine et leur moyen de fixation doivent être résistants à la chaleur dégagée par le four : renseignez-vous sur la température des parois du four en fonctionnement et notamment pendant la pyrolyse si vous envisagez ce type de modèle.
  • La porte du four doit pouvoir s'ouvrir sans problème : aucun obstacle ne doit la bloquer. De plus, notez que si le four est haut, une porte latérale sera plus pratique qu'une porte battante ou qu'une porte tiroir, plutôt réservée aux fours situés plus bas.

Une fois ces éléments déterminés, vous pourrez choisir un four qui conviendra parfaitement à la configuration de votre cuisine. Vous serez également fixé sur les éventuels aménagements nécessaires : changement du revêtement des meubles, installation d’un système de ventilation, etc.

Choisir son four selon son degré de sécurité

Le principal danger d'un four, c'est la chaleur qu'il dégage. Si le four encastrable est sûr sur ce point puisqu'il n'a qu'une seule façade accessible, il n'est pas inutile de choisir un four avec une porte froide :

  • Grâce à elle, la porte n'excède presque jamais les 40 °C et 60 à 70 °C en cours de pyrolyse.
  • Pour comparaison, la température dans le four pendant le nettoyage atteint les 500 °C.
  • Vous réduisez ainsi au minimum tout risque de brûlure de contact : pensez-y surtout si vous avez des enfants et que le four est à leur hauteur.

Ne pas oublier ses envies et préférences

Aujourd'hui, les fours encastrables se déclinent dans toute une gamme de modes et d'options. Et, s'ils sont tous assez performants, certains petits détails peuvent faire la différence.

Aussi, pour vous sentir à l'aise avec votre nouveau four, choisissez selon vos critères, vos besoins et vos envies :

  • le mode de cuisson : à convention naturelle, à chaleur tournante, à chaleur pulsée, à vapeur, combiné ou encore multifonction ;
  • le niveau sonore du four en marche : notamment s'il est équipé du mode chaleur tournante où le ventilateur peut se révéler assez bruyant ;
  • la facilité d'utilisation des tournebroches et la possibilité de bouger les poignées ;
  • la possibilité de démonter aisément la porte du four afin de faciliter l'entretien ou le renouvellement de la vitre, des charnières et des joints ;
  • le degré de visibilité à travers la vitre et la puissance de l'éclairage dans la cavité du four ;
  • la facilité d'utilisation des programmes et des commandes ;
  • les options : grille « anti-basculement » pour agrémenter vos préparations sans avoir à incliner le plat ou encore les options « décongélation » et « étuve » ;
  • l'esthétique.

Pour d’autres infos sur le sujet, rendez-vous sur nos autres contenus :

  • Pour vous aider à faire votre choix, consultez notre page dédiée : Four encastrable.
  • Pour installer une cuisine aménagée, le four encastrable est indispensable. Rendez-vous sur notre page Cuisine aménagée pour plus d’infos.

Ces pros peuvent vous aider